Carte d’identification du BTP : le calendrier précisé

Annoncées officiellement en février dernier, pour lutter notamment contre le travail illégal et le travail détaché, les premières cartes d’identification professionnelles seront distribuées à partir du mois de janvier 2017.

Il est très probable que ce dispositif de grande ampleur qui concernent 2 100 000 salariés parmi les 590 000 entreprise du bâtiment et travaux publics prenne un peu de retard et par conséquent, soit décalé de quelques semaines.

Calendrier :
Le déploiement de la carte d’identification du BTP débutera en Janvier 2017 et se poursuivra jusqu’en mai de la même année.

Les régions concernées en priorité :
Dès le début de l’année, la Région Sud-Ouest sera la première à recevoir les cartes.
Sont concernés : Nouvelle-Aquitaine et Occitanie. Puis, le Centre-Est (Pays-de-la-Loire, Centre-Val-de-Loire, Grand-Est, Bourgogne-Franche-Comté) et par la suite, le Sud-Est (Provence-Alpes-Côte d’Azur, Auvergne-Rhône-Alpes, Corse). La quatrième région sera le Nord-Ouest (Bretagne, Hauts-de-France, Normandie). Et enfin, la cinquième et dernière région sera l’Ile-de-France.Quel coût ? Qui finance ?
Le coût est de 10,80 euros par salarié, payé par l’employeur, « précise le ministère ». C’est l’Union des Caisses de France (Ndlr: qui pilote trois caisses, celles du Bâtiment, des TP et des Scop) qui a calculé ces coûts ».Pour rappel, les entreprises qui emploient ces salariés devront déclarer chacun d’entre eux auprès de l’Union des caisses de France des congés intempéries BTP, chargée d’établir les cartes professionnelles. Seront concernées, les entreprises du BTP, les entreprises de travail temporaire établies en France, mais aussi les entreprises situées hors de France qui détachent des salariés pour effectuer des travaux de BTP et pour finir, les entreprises utilisatrices qui emploient des salariés intérimaires détachés.