Fissures sur une maison : comment évaluer la gravité de celles-ci ?

Comment évaluer la gravité de fissures sur sa maison, lorsqu’on entend tout et son contraire ? Comment savoir si celles-ci sont dangereuses ou pas ? La construction va t’elle continuer à se disloquer ou va t’elle se stabiliser ? Et d’où vient le problème ?

Maisons fissurées et l’avis des propriétaires concernés :
Certains pensent que les fissures de leur habitat est un phénomène normal et expliquent que les constructions finissent toujours par bouger et fissurent inexorablement avec le temps mais que ça reste un simple désordre inesthétique sans danger apparent.
Pour d’autres, les fissures sont signent d’un grave danger qui pourrait endommager l’ouvrage jusqu’à son effondrement.

Est-ce normal qu’une maison se fissure ?
Dans la logique des choses, une maison ne devrait pas se fissurer. La structure de celle-ci doit assurer sa tenue sous l’action des charges. Une bonne structure garantit la stabilité de l’ensemble et assure la résistance mécanique des matériaux sans risque de rupture, de la rigidité ou de l’aptitude à supporter les efforts et donc sans risque de déformation. Souvent, l’apparition de fissures est signe que des tensions s’exercent sur la structure pouvant mener jusqu’à la rupture. Une construction qui tient comptes des contraintes et sollicitations au niveau de son assise et de ses soubassements ne devrait pas fissurer.

Y a t’il possibilité d’aggravation des fissures ?
On entend souvent que les fissures dûes au tassement du sol se stabilisent au bout de quelques années. Mais c’est faux dans la plupart des cas, car la structure de la maison se dégrade plus ou moins rapidement, selon l’intensité des mouvement du sol. Il faut savoir qu’à partir du moment où les fissures affectent la structure, il peut y avoir un danger sur l’ensemble du bâtiment et par répercution sur la sécurité des personnes. Seules les fissures de retrait d’enduit peuvent être considérées comme inactives et encore, seulement lorsque le faïençage est de faible intensité.

Les fissures sont-elles toutes dangereuses ?
Hors mis les microfissures de retrait, on peut dire que toutes les fissures sont potentiellement dangereuses. Qui dit fissures, dit tensions sur l’enveloppe du bâtiment. Elles sont souvent structurelles et évolutives. Il faut donc faire attention et ne pas s’en tenir qu’à la forme des fissures. Les fissures structurelles peuvent s’agrandir comme se refermer sur elle-même sous l’effet du poids du bâtiment. Même si elles semblent inoffensives parce que presque invisibles à l’oeil nu, elles peuvent en réalité, être plus dangereuses que de spectaculaires lézardes.

Comment mesurer la dangerosité des fissures ?
Eviter l’avis de ses proches, même s’ils sont souvent de bons conseils, ils ne sont pas  » expert  » en la matière. Il est donc plus que recommandé de demander l’avis d’un expert spécialisé en pathologies du bâtiment et en fissures. Certes, faire appel à un expert cela à un coût (environ 2000 à 2500 euros TTC pour une expertise). Il est également possible de demander l’avis d’un professionnel de la construction (ex. : maçon), mais celui ci n’aura pas forcément les compétences ou spécialisations nécessaires pour diagnostiquer les risques. Si la situation n’est pas urgente, il faut au minimum surveiller l’évolution des fissures en posant des fissuromètres par exemple.