Achat immobilier : Comment contrôler l’état de la toiture ?

Lors d’un achat immobilier, il est toujours difficile de savoir si celui-ci est bien entretenu ou s’il n’y a pas d’éventuels pièges à éviter. En effet, il est important de bien regarder et analyser la construction car certains signes pouvant paraître anodins à première vue peuvent vite se transformer en réparations ou travaux très coûteux à prévoir, comme par exemple l’état de la toiture. Comment savoir si celle-ci est bien entretenue et comment vérifier son état ?

I/ QUE FAUT-IL SAVOIR SUR UNE TOITURE ?
En premier lieu, il est important de savoir qu’une toiture bouge tout au long de sa vie. Même si celle-ci a une durée de vie moyenne de 30 ans, elle est soumise aux différentes variations météorologiques telles que des vents puissants, des fortes pluies et chaleurs intenses. Elle est également sollicitée par les animaux comme les oiseaux, les nids de guêpes ou encore les souris qui essayent de s’y introduire. C’est pour toutes ces raisons, que les tuiles ou ardoises qui recouvrent le toit vont bouger tout au long de la vie de la toiture, pouvant générer des problèmes d’étanchéités ou d’isolations sur la maison.
D’autre part, si une cheminée, un velux ou une antenne parabolique ont été rajoutés après la construction, ils peuvent aussi engendrer des dégâts puisqu’ils ont un lien direct avec la toiture. Pensez donc à vérifier le diagnostic thermique, qui est obligatoire pour vendre une habitation, car si celui-ci est mauvais, c’est peut être le premier signe de problème avec la toiture. Vous devrez donc aller la contrôler de plus près.

II/ LES VERIFICATIONS EXTERIEURES
Pour contrôler l’état de la toiture extérieure, vous pouvez vous munir d’une paire de jumelles, ce qui vous permettra de voir les détails de celles-ci, sans prendre de risques ou mettre votre vie en danger en montant sur le toit, ce qui est fortement déconseillé !

1. Les 4 éléments de contrôles visuels extérieurs :
– Vérifier le faîtage (ligne au sommet du toit qui permet de joindre les 2 versants) : il doit être droit, sans bosses ni décalages inexpliqués.
– Regarder l’état des gouttières : elles ne doivent pas tomber ou avoir des fixations douteuses. L’entretien des gouttières donnent souvent une idée générale de la toiture.
– Contrôler les jointures et les éventuels travaux de maçonnerie : les jointures, la cheminée et le lien de toit adjacent à une autre maison doivent être étanches.
– Examiner les tuiles : si vous voyez des différences entre elles, n’hésitez pas à poser des questions au propriétaire pour en savoir plus sur le « pourquoi » du changement de celles-ci.

III/ LES VERIFICATIONS INTERIEURES
Une fois les vérifications externes effectuées, demandez au propriétaire d’aller au grenier/combles de la maison pour voir l’état de la charpente et de la toiture par en dessous.

1. Contrôles visuels de l’étanchéité et de l’isolation :
– Repérer les tuiles/ardoises mal placées ainsi que les infiltrations de lumières (plus visibles par temps ensoleillé). L’étanchéité et l’isolation sont plus ou moins bonnes selon le nombre de trous et d’infiltrations. En regardant le toit de l’intérieur, vous ne devez pas avoir l’impression de voir une constellation d’étoiles blanches, si c’est le cas, c’est qu’il y a trop de fuites et donc toute la toiture à refaire.
– Autre contrôle a effectuer pour s’assurer d’une bonne étanchéité : le plancher. Observer le plancher avec une torche électrique, si vous apercevez des traces/auréoles c’est qu’il y a de fortes probabilités d’infiltrations d’eau.
– Rechercher des tas de sciure sur le sol. La présence de sciure, indique que celle-ci est très certainement entrain d’être rongée : à surveiller.
– Pour finir, toucher les poutres pour vérifier si elles sont sèches. Si ça n’est pas le cas, c’est que la toiture n’est pas totalement étanche.

Si après toutes ces vérifications vous avez un doute sur l’état de la toiture, vous pouvez faire appel à un professionnel. Couvreur ou charpentier indépendant examinera l’extérieur et l’intérieur du toit, vous accompagnera et vous conseillera si besoin sur les technologies thermiques existantes, travaux ou améliorations à prévoir.