Vérification d’une installation électrique

Une installation électrique qui semble très bien fonctionner ne veut pas dire qu’elle ne présente pas de danger. Pour savoir si une installation est aux normes, il suffit simplement de vérifier quelques points.

1/ Se renseigner sur la date de mise en service de l’installation :
Renseignez vous sur la date de mise en service de votre installation. Si celle-ci est antérieure à 1974 et si elle n’a eu aucune rénovation depuis, il y a de fortes probabilités qu’elle ne soit pas aux normes. En effet, le contrôle des installations avant mise en service n’a été rendu obligatoire qu’en 1974.
Par contre, si la mise en service de votre installation électrique est postérieure à 1991, elle est considérée comme sûre. En effet, après 1991, des normes et contrôles obligatoires sont mis en place (ex. : le circuit de terre ou encore le disjoncteur différentiel 30 mA).

2/ Vérifier les dispositifs nécessaires pour une installation conforme :
Afin d’être sûre que son installation est aux normes, regardez si elle comporte bien plusieurs protections :
– un dispositif de coupure générale 30 mA, situé au niveau du tableau électrique et obligatoire depuis 2003. Celui-ci sert à repérer les fuites de courant.
– un tableau rassemblant des coupe-circuits à fusibles pour assurer votre sécurité contre les surcharges et les court-circuit.
– un circuit de terre, identifiable par sa couleur vert/jaune pour l’évacuation d’une éventuelle fuite de courant.
A savoir : si vous ne repérez que des prises à 2 trous dans une pièce, cela veut dire que l’installation n’est pas reliée à la terre.

Si toutefois vous doutez de la conformité de votre installation électrique, nous vous recommandons de faire appel à un professionnel. Il repèrera les anomalies et vous renseignera sur la nature des travaux à réaliser afin d’obtenir une installation aux normes. Pour finir, surveillez vos multiprises et n’hésitez pas à bien vous équiper.